Depuis l’Antiquité et dans tous les pays, la malle a toujours suivi le voyageur. Dans les maisons, en dehors de ces voyages, on y rangeait le linge et tout autre objet de valeur. De tradition, on connaissait la malle comme premier élément du trousseau en vue du mariage.


 


Au fil du temps, les bagages devenant plus légers, les malles ont été peu à peu remisées dans les greniers pour ne plus servir qu’à ranger quelques archives ou de vieux vêtements démodés. Laissées à l’abandon pendant des décennies, nos précieuses malles de bois entoilé ont difficilement passé les saisons, étant exposées tantôt à la sécheresse des étés, tantôt à l’humidité des hivers.


Le vermoulu et l’oxydation ont souvent eu raison de ces trésors qui auraient eu tant de choses à raconter. Aujourd’hui, inspiré par ces merveilles qui, pour la plupart, ne sont plus utilisables, je réalise des malles maintenant gainées de cuir ou de tapisseries, plus confortables que leurs ancêtres, qui décoreront harmonieusement votre intérieur. Elles deviendront ainsi des meubles de rangement qui pourront passer, à leur tour, de génération en génération… Ces malles sont entièrement réalisées dans mon atelier, tant pour le travail du bois que pour
celui du cuir. 
                        
¨¨¨

 

 

Voir la suite en images.